Amicale de Sachsenhausen: une nouvelle exposition

Vous habitez près de Rouen, vous avez l’occasion d’aller dans cette ville ou dans la région, prenez le temps de vous arrêter à Houppeville (76 770), à 9 Km de Rouen.

C’est là que la Salle du Vivier (rue Louis Pergaud, près de la mairie) abritera la nouvelle exposition sur le camp de Sachsenhausen inaugurée récemment.

Comme le présente le site de la mairie de Houppeville (Photo jointe, site de la mairie) , cette inauguration sera un temps fort, communal et régional.

Extrait du site de la mairie :

A l’occasion des commémorations du 75èm anniversaire de la libération des camps nazis, une grande exposition et de nombreux événements seront organisés à la Salle du Vivier du 8 au 13 février 2020.

Au programme de cette grande manifestation mémorielle : expositions, conférences, lectures, témoignages, rencontre intergénérationnelle, théâtre, randonnée… Un événement culturel d’ampleur à ne manquer sous aucun prétexte ! (Voir le programme du 8 au 13 février ICI)

Quelques extraits du synopsis de l’exposition présentée (page 2 du synopsis)

Le camp de Sachsenhausen fut construit en 1936, à 30 km de Berlin, pour vider, au moment des jeux olympiques, les prisons et camps sauvages autour de la capitale de leurs opposants politiques, religieux et prisonniers asociaux.

 L’installation, à côté du camp, de l’inspection générale des camps de concentration, des casernes et du centre de formation des SS « têtes de mort », des chenils de dressage des chiens d’attaque, en fit un camp expérimental/modèle pour tous les autres camps.

La proximité de l’usine Heinkel, construisant les bombardiers He 177, permit d’exploiter, en primeur, la main-d’oeuvre concentrationnaire. Près de 10.000 Français ont été déportés à Sachsenhausen, de juillet 1941 à octobre 1944. Environ la moitié a pu survivre, mais avec de nombreuses séquelles de la faim, des maladies et des sévices.  L’amicale de Sachsenhausen s’investit depuis de nombreuses années pour pérenniser la Mémoire des déportés. Elle vous présente sa nouvelle exposition, centrée autour de 4 thèmes principaux : – Le camp de Royallieu à Compiègne – Les principaux sites du camp de Sachsenhausen – La vie quotidienne et l’extermination par le travail – La fin du camp de Sachsenhausen et la libération des déportés….


affiche 2 « route de la mort » du panneau « la fin du camp et libération des déportés » P 7 du synopsis de l’exposition Sachsenhausen     

La totalité du synopsis de cette exposition est consultable en suivant ce lien ICI

Pour d’autres renseignements et pour réserver l’exposition, consulter l’Amicale de Sachsenhausen ICI

Rappel : L’exposition « Traces » (voir article du 20 Janvier sur ce blog) poursuit sa route: elle sera à  la Médiathèque de Marennes du 4 au 15 février, 3 rue Samuel Champlain 17320 Marennes  (renseignements ICI)

Photo, site de la Médiathèque de Marennes